Bref résumé des origines de la maçonnerie

La Maçonnerie s’appuie sur des mythes fondateurs qui décrivent des réalités situées « hors du temps », c’est pourquoi, les Constitutions d’Anderson de 1723 décrivent une transmission initiatique ininterrompue depuis Adam.

Les premières traces des « initiations par les métiers » remontent à l’antiquité notamment égyptienne, pour les adeptes, exercer un métier est une fonction sacrée qui participe à la vie du cosmos.

L’avènement du christianisme remplace les « dieux païens » par les saints patrons mais derrière la coloration chrétienne l’essence symbolique demeure inchangée. Au début du XIème siècle s’affirment de nouvelles organisations que l’on appelle les confréries qui s’organisent en métier dès le XIIIième siècle.

Deux siècles plus tard, c’est en Grande-Bretagne que le terme Franc ?Maçon commence à apparaître

L’origine de la Franc-maçonnerie moderne se situe au moment où les loges de Francs-maçons opératifs ont initié des hommes qui ne pratiquaient pas le métier. Et c’est ainsi que le spéculatif c’est substitué à l’opératif.

Guenon voyait en cette substitution une régression. Pour progresser vers l’initiation effective le maçon spiritualiste d’aujourd’hui doit utiliser d’autres formes opératives : concentration, méditation… Pour avancer sur le chemin de la pierre cubique à pointe (état de réalisation spirituelle chez les maçons).